#

Sphères 2008 > Spheres 2008 > ÉditoEditorial

L’invitation à concevoir une exposition collective au Moulin est partie au printemps. Puis, le projet Sphères s’est développé en quelques mois avec une cohésion et une efficacité inouïe. Au philosophe allemand Peter Sloterdijk, nous avons emprunté le titre de sa célèbre trilogie. En effet, l’image de la sphère renvoyait dans nos esprits aux sciences naturelles comme aux sciences humaines et évoquait une forme universelle séduisante. Plusieurs sphères coexistantes formaient une structure alvéolaire, ce qui illustrait pour nous l’interaction et le dialogue ; idées qui nous intéressaient particulièrement en regard de notre projet. Sphères, ou la rencontre de « bulles », comme autant de petits mondes différents qui fusionnés, en construisent d’autres, encore et toujours. La rencontre, la mutation est le mouvement de l’art par excellence, celui qui permet de repousser les limites, d’apporter des idées inhabituelles, d’imaginer des formes neuves et qui nous motive pour avancer. Cette sorte d’exposition nouvelle qu’est Sphères est celle imaginée par plusieurs galeries, qui, pour la première fois, se fédèrent et bâtissent un projet d’ampleur, à l’échelle d’un site non moins monumental : Le Moulin, à Boissy-le-Châtel.

L’exposition Sphères est donc construite autour d’un thème ouvert et original : nous, galeries, professionnels de l’art contemporain et de son marché, notre force individuelle, décuplée à plusieurs, nos particularismes, notre indépendance et notre engagement auprès des artistes jamais sacrifié au seul succès commercial. Chaque galerie a fait ses propositions artistiques librement et selon ses spécificités. L’échange, mais aussi la négociation (!), a prévalu tout au long de l’élaboration du projet.

Le site exceptionnel du Moulin, ancienne friche industrielle de plus de 10 000 m2, au coeur de la campagne briarde verdoyante, est particulièrement attrayant pour les artistes qui se sont d’emblée impliqués passionnément dans le projet. Nous avons ainsi réunit un panel d’artistes et d’oeuvres incroyables : Atelier van Lieshout, Tony Cragg, Martin Creed, Leandro Erlich, Yona Friedman, Subodh Gupta, Fabrice Gygi, Thomas Hirschhorn, Claude Lévêque, Jean-Luc Moulène, Luca Pancrazzi, Werner Reiterer, Zineb Sedira, Shen Yuan, Djamel Tatah, Pascale Marthine Tayou, et enfin, Mark Wallinger. L’endroit est aujourd’hui celui de tous les possibles, d’une transversalité entre art et architecture, industrie et nature.

D’autres oeuvres font écho à celles du projet Sphères. Il s’agit des long term projects qui rappellent les expositions précédentes. Daniel Buren, Loris Cecchini, Chen Zhen, Kendell Geers, Mona Hatoum, Michelangelo Pistoletto et Nedko Solakov sont ainsi également présents dans les espaces d’exposition. Ces installations semi-permanentes viennent ponctuer de leur présence le parcours de l’exposition, évoquant d’autres temporalités.

L’aventure Sphères, en dehors du plaisir que nous avons pris à y participer, c’est cette capacité à travailler ensemble au service d’un projet commun malgré nos dissemblances et bien sur, la complicité et l’amitié. Nous garderons tous en tête le vernissage ensoleillé et convivial en présence des artistes Daniel Buren, Jean-Luc Moulène, Luca Pancrazzi, Zineb Sedira, Djamel Tatah, Pascale Marthine Tayou, Shen Yuan, etc. Le Moulin était ce jour le carrefour où se rencontrent temps et espace, énergies et expériences, mémoire et création. L’expérience, plus que concluante, aura, nous l’espérons, peut-être une suite…

À bientôt !

Mario Cristiani, Chantal Crousel, Lorenzo Fiaschi, Ursula Krinzinger, Kamel Mennour, Maurizio Rigillo et Iwan Wirth

The conception of a collective exhibition at Le Moulin began in spring. Then, the Spheres project took a few months to develop with unprecedented cohesion and efficiency. The title was borrowed from the German philosopher, Peter Sloterdijk’s famous trilogy. In fact, the image of the sphere reflected natural science in our minds as social science and evoked a seductive universal shape. Several coexisting spheres formed an alveolar structure, which for us illustrated interaction and dialogue ; ideas which in particular interested us regarding our project. Spheres, or the meeting of « bubbles », like so many small, different worlds, which when fused, build others from them, again and again. The meeting or mutation is the quintessential movement of art allowing boundaries to be pushed back, bringing unusual ideas, imagining new shapes and motivating us to advance. Spheres, this new type of exhibition, has been conjured up by several galleries which are uniting and building a large-scale project for the first time, at a site no less monumental : Le Moulin, at Boissy-le-Châtel.

The Spheres exhibition is thus built around an open and original theme : ourselves, galleries, contemporary art professionals and its market, our individual strenght - increased tenfold several times over, our idiosyncrasies, our independence and our commitment to artists which is never sacrificed for commercial purpose. Each gallery has freely made its artistic proposals according to its Spheres 2008 specificities. Exchanges but also negotiations (!) prevailed as the project evolved. Le Moulin’s outstanding site, a former industrial wasteland of more than 10,000 m2, at the heart of the verdant Brie countryside, is particularly attractive for artists who are from the outset passionately involved in the project. This is why we have re-united a panel of artists and amazing works of art : Atelier van Lieshout, Tony Cragg, Martin Creed, Leandro Erlich, Yona Friedman, Subodh Gupta, Fabrice Gygi, Thomas Hirschhorn, Claude Lévêque, Jean-Luc Moulène, Luca Pancrazzi, Werner Reiterer, Zineb Sedira, Shen Yuan, Djamel Tatah, Pascale Marthine Tayou, and lastly, Mark Wallinger. Today this is the place where anything is possible, a cross over between art and architecture, industry and nature.

Other artworks reflect those in the Spheres project. It’s a question of long-term projects which call to mind previous exhibitions. Daniel Buren, Loris Cecchini, Chen Zhen, Kendell Geers, Mona Hatoum, Michelangelo Pistoletto and Nedko Solakov are thus equally present in the exhibition areas. The presence of these semi-permanent installations punctuates the exhibition route, evoking other temporalities. The Spheres adventure, apart from the pleasure of participation, is this ability to work together to create a communal project and, of course, complicity and friendship, in spite of our differences. We will all remember the sunny and convivial private viewing with the artists Daniel Buren, Jean-Luc Moulène, Luca Pancrazzi, Zineb Sedira, Djamel Tatah, Pascale Marthine Tayou, Shen Yuan, etc. This was the day that Le Moulin was the juncture where time and space, energies and experiences, memory and creation met. The more than conclusive experience will, we hope, have a sequel…

See you soon !

Mario Cristiani, Chantal Crousel, Lorenzo Fiaschi, Ursula Krinzinger, Kamel Mennour, Maurizio Rigillo et Iwan Wirth

#

Sphères 2008 > Spheres 2008 > Le Moulin

En octobre 2007, Galleria Continua a inauguré ce site singulier pour la création contemporaine en région parisienne.

Le Moulin accueille plusieurs fois par an, au rythme des saisons, les projets et l’exposition d’œuvres grands formats d’artistes des cinq continents.

Réhabilité, le site, une ancienne manufacture de plus de 10 000 m2, embrasse sa nouvelle vie artistique.

Un nouveau vent culturel souffle sur le département et un intérêt fort se manifeste de la part du public local, comme parisien et international. Le lieu, commercial, allie aussi bien les préoccupations d’une entreprise privée à celles, philanthropiques, du public.

Galleria Continua unveiled this unusual site for contemporary creation in the Paris region in October 2007.

Several times a year Le Moulin hosts, according to the seasons, projects and the exhibition of large-scale works by artists from the five continents.

The renovated site, a former factory of more than 10,000 m2, embraces its new artistic life.

A new cultural breath of fresh air has been blown into the area and the local public is showing great interest, Parisians and the international public alike. The commercial site combines the concerns of the philanthropic public as well as those of a private company.

#

Sphères 2008 > Spheres 2008 > Dossier de pressePress kit

Télécharger le dossier de presse :

PDF - 5.4 Mo

Download press kit :

PDF - 5.4 Mo
#

Sphères 2008 > Spheres 2008 > Plan

Télécharger le plan :

PDF - 3.1 Mo

Download plan :

PDF - 3.1 Mo